Logo Museo Villa dei Cedri - Bellinzona Logo Museo Villa dei Cedri - Bellinzona

DEU  |  ITA  |  ENG

Musée

Présentation

Villa dei Cedri: de villa en Musée


L’édifice qui abrite le musée Villa dei Cedri est une demeure bourgeoise dont les origines remontent au moins au XIXe siècle, fruit de différentes transformations successives. Si cette maison de campagne présentait initialement des formes sobres typiques de la fin de l’époque néo-classique, son aspect actuel dérive essentiellement de l’extension réalisée par l’architecte milanais Nelusco Mario Antoniazzi sur demande du banquier Arrigo Stoffel, qui fit l’acquisition de la propriété en 1931.
La villa se trouve à Ravecchia, un village situé sur le versant des torrents Dragonato et Guasta, au sud de Bellinzona, ville à laquelle il fut rattaché en 1907. À la fin du XIXe siècle, Ravecchia était considéré comme « le plus beau faubourg de Bellinzona, avec sa végétation luxuriante, ses nombreuses villas et sa vue imprenable sur la basse vallée du Tessin jusqu’au lac Majeur » (Dictionnaire géographique suisse, 1906). Dans ce lieu de résidence et de villégiature, étaient pratiqués l’agriculture, le jardinage et l’élevage, et s’étendaient de vastes vergers. Il n’est ainsi pas surprenant que cette zone paisible ait été choisie pour la construction d’une maison de campagne. Ces demeures étaient habituellement fréquentées de la fin du printemps à l’automne, selon l’usage des familles nobles de Bellinzona, comme les Bonzanigo, premiers propriétaires connus de la villa. La villa changea de main à plusieurs reprises : de 1868 à 1905, elle fut la propriété de la famille Farinelli, puis elle appartint aux Resinelli, qui la vendirent en 1926 à Enrico Guscio, avant qu’Arrigo Stoffel n’en fasse l’acquisition en 1931 auprès de la Banque populaire.


Les acquisitions successives s’accompagnèrent de modifications de la villa et du parc. En particulier, l’extension et les transformations des années 1930, si elles répondent à des critères de représentativité bourgeoise, satisfont également les exigences de plaisir et de repos des propriétaires et instaurent une étroite relation entre la villa et le parc, entre l’architecture et la nature, à travers la construction de terrasses, d’une véranda, d’une loggia et de la tour panoramique, véritable symbole de l’architecture résidentielle de l’époque, comme en témoignent les nombreux exemples présents au Tessin. Tous ces éléments permettent de contempler le parc et le panorama depuis différents points de vue et brisent la rigidité d’un édifice compact duquel transparaît l’empreinte de la fin du néo-classique, en accord avec la tendance picturale à la décomposition des volumes, typique des villas éclectiques. L’esthétique du pittoresque se retrouve dans le jardin redessiné à la manière d’un parc paysager, à l’anglaise, sans renoncer pour autant aux avantages pratiques des plantations, qui continuent à être pratiquées : vigne, potager, verger et serres sont alors la dernière touche à cette oasis de verdure.
L’intérieur de la villa présente de beaux parquets, des plafonds aux motifs ornementaux stuqués, des cheminées (en partie supprimées) et, dans le hall et au-dessus des portes, des panneaux offrant des vues fluviales et lacustres, qui obéissent à l’exigence d’élargir les horizons de la villa.
Depuis 1978, la villa et son parc d’arbres séculaires sont la propriété de la Ville de Bellinzona et abritent depuis 1985 la Galerie communale d’art, aujourd’hui musée Villa dei Cedri. Si le changement de destination a entraîné quelques interventions, la structure et le style de l’édifice, qui conserve son caractère de maison bourgeoise, ont été épargnés.

 

 

Naissance du Musée communal Villa dei Cedri

 

Le projet de doter la ville d’un musée d'art semble remonter à 1970. Cette année-là, Emilio Sacchi, médecin, et Adolfo Rossi, un banquier originaire de Bellinzona qui opérait en Italie, firent don à la collectivité de leurs collections respectives, qui comprenaient principalement des peintures réalisées entre le XVIIe et le XXe siècle. La collection Rossi fut présentée une première fois au public en 1973 à l’Hôtel de Ville. Les collections Rossi et Sacchi, dont on peut dire qu’elles furent la matrice du musée d’art communal, furent exposées ensemble en 1977, toujours dans les locaux de l’Hôtel de Ville. Après l’acquisition de la Villa dei Cedri et la création de la Galerie communale d’art, il fut décidé de donner une orientation culturelle bien définie à cette jeune institution. La politique d’acquisition, portant sur l’art de la zone suisse et italienne de la seconde moitié du XIXe siècle à aujourd’hui, s’est ainsi notamment concentrée sur les artistes actifs dans la région, en privilégiant la récupération de figures originales et les créations sur papier.

 

Album photo historique de Villa dei Cedri 
Télécharger le fichier pdf (496 KB)